Robert Francis en live: ♥

29 Nov

Ce samedi 27 novembre, les premiers flocons de neige ont fait leur apparition à Strasbourg, et toutes les filles du public de la Laiterie étaient amoureuses… amoureuses de Robert Francis, qui a livré un show absolument excellent avec son groupe.
Robert Francis, vous connaissez? Son titre Junebug, vous l’avez forcément entendu sur les ondes FM. Je l’ai découvert grâce à Nagui et à son Taratata en mars dernier. Merci Nagui!

Robert Francis est né en 1987 à Los Angeles (quoi!? il est plus jeune que moi!!), directement baigné dans le monde de la musique, son père étant producteur de musique classique. Très jeune il joue du piano, puis poussé par sa mère, se met à la guitare.
Robert Francis était à bonne école… A l’âge de 9 ans, Ry Cooder, ami de la famille, guitariste classé par le magazine américain Rolling Stone parmi les 100 meilleurs de tous les temps (Guitar Hero!), lui offre une steel guitar. A 16 ans, son professeur de guitare n’est autre que John Frusciante, du groupe Red Hot Chili Peppers, pour quelques leçons.
Robert Francis quitte l’école, et suite à une histoire d’amour tumultueuse, se met à composer. Son premier album One by One sort en 2007. Multi-instrumentiste, il enregistra seul la batterie, le banjo, la basse, le piano, la mandoline et la guitare de cet opus. Guitare, qu’il joue également sur l’album Break Up (2009) de Pete Yorn et Scarlett Johansson.
En mars 2010, sort en France, son second album Before Nightfall, enregistré en 3 semaines. Robert Francis s’implique énormément dans sa musique, capable de répéter sans cesse, en réel obsession un même accord de guitare , et ses chansons relatent toutes d’expériences, d’histoires qu’il a vécues.

“Je sais que pour certains musiciens, écrire des chansons est comme une thérapie et que c’est le moyen de faire ressortir ses émotions, mais pour moi c’est plus qu’un exutoire – c’est un moyen de m’empêcher de perdre complètement la tête. » Robert Francis.

Sur scène, le résultat est impressionnant!
Robert Francis a cette présence et ce charisme tout particulier, il occupe la scène. Il se donne totalement à son public, bavardant entre ses chansons (il dit ne pas être doué pour conter des histoires…).
Une set-list qui mélange ses deux albums folk-rock, qui n’ennuie pas une seconde. Little Girl en accoustique, totalement magique. En dernier titre, Junebug enflamme la salle. Enfin, dernier titre, avant un rappel à rallonge…
Robert Francis s’éclate avec sa guitare, et maîtrise se voix à perfection (y a-t-il une seule note qu’il ne sait chanter avec justesse?).
Ses deux albums sont excellents, mais en live, c’est encore bien mieux.
Robert Francis nous a vraiment fait vivre un moment de musique exceptionnel.

Site officiel (album en écoute): www.robertfrancisofficial.com.

Sources:
– biographie, vidéos et photos sur le site de Taratata;
– biographie sur Wikipédia;
– interview de Robert Francis sur waxx-music.com.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :