ARTE, Summer of the 60’s

4 Juil

Cet été ARTE nous fait revivre les Sixties, au travers de 9 soirée thématiques, présentées, tous les jeudis, par Philippe Manoeuvre, popularisé par la Nouvelle Star de M6, mais qui est surtout un grand journaliste rock.
Il confie à Arte « Les années 1960 sont une période fascinante, le big-bang de l’industrie pop qui submerge toujours la planète […]. Elles ont donné au monde les Beatles, James Bond, Habitat, Fluxus, la mode pour les jeunes, le féminisme, la contre-culture, le LSD, les chaînes Bang & Olufsen, Star Trek et les feuilletons TV, l’underground, le rock psychédélique et Bob Dylan, Gainsbourg, Vidal Sassoon, Courrèges et Cardin, Fellini et Buñuel, Godard et Truffaut… De quelque côté qu’on se tourne, c’est la décennie prodigieuse. »

Le programme à rallonge de Summer of the 60’s est disponible sur arte.tv.
Il est composé de films, de documentaires, de lives, de séries, et j’en passe…
Voici ma petite sélection:

– Jeudi 8 juillet: Roots.

Il était une fois le Bronx (1993) de et avec Robert de Niro, Lilo Brancato, Chazz Palminteri.
Le film se déroule dans le Bronx des années 60. C’est l’histoire de Calogero, 9 ans, fils d’un honnête conducteur de bus (joué par De Niro), immigré italien,  qui galère pour s’en sortir chaque fin de mois.
Calogero est fasciné par les affranchis du quartier, emmené par le grand Sonny, malfrat n°1, qui fait de lui son protégé et l’entraîne sur la mauvaise voie, celle de la délinquance.
Il va grandir, hésitant entre la voie de ces deux hommes, sur fond de mafia et de racisme.

Le film est suivi de deux documentaires, l’un retrace la carrière de la grande dame du folk Joan Baez, et l’autre reprend les belles années du Newport Folk Festival 1963-1966, premier grand festival américain avec ses concerts de légande.

– Jeudi 15 juillet: Les Insoumis.

Grease (1978), de Randal Kleiser, avec John Travolta et Olivia Newton-John.
A la fin des vacances estivales, Sandy, girly à souhait, et son gentil rebelle  de petit copain Danny,aux airs de bad boy, avec son blouson de cuir et ses cheveux gominés, se retrouvent par surprise dans le même lycée. Lui, joue le désinvolte pour faire bonne figure devant ses copains du T-Birds, elle, rejoint les Pink Ladies. S’en suit une romance rythmé de déhanchés, aux sons rock’n’roll, boogie et disco.

Cette fois encore le film est suivi de deux documentaires, le premier, portrait de James Dean, incarnation de la jeunesse incomprise des sixties. Le second, filmé au Ryman Auditorium de Nashville, à l’occasion de la première d’une série de concert, suite à la sortie en 2005, de l’album Prairie Wind, du musicien country et folk-rock Neil Young.

– Dimanche 8 août: La Bombe BB.

A partir de 20h40, Thema spécial Brigitte Bardot, avec Vie privée (1962), film de Louis Malle, avec Brigitte Bardot et Marcello Mastroianni , inspiré de la vie tumultueuse de l’actrice, qui traquée et bafouée par les journalistes et les fans, tombe dans la dépression.
Suivi d’un documentaire sur la carrière de BB.

– Dimanche 15 août: From Elvis, with love.
Journée consacrée au King!

Au programme des documentaires, dès 11h du matin, regroupant extraits de films, de concerts, d’interviews, d’archives personnelles, de témoignages, de la star, de son entourage, sur sa carrière, son intimité, son impact sur une ville comme Las Vegas, où il a joué 837  concerts à guichets fermés, et deux films:

-à 20h35, L’Idole d’Acapulco (1963), film de Richard Thorpe, avec Elvis et Ursula Andress.
Elvis joue un ancien trapéziste, qui après avoir été engagé comme maître-nageur, devient chanteur de charme dans un prestigieux cabaret d’Acapulco.

-à 23h30, Le Rock du Bagne (1957), film de Richard Thorpe, avec Elvis Presley.
Elvis y incarne Vince Everett, qui se retrouve derrière les barreaux pour homicide involontaire. En prison, il se lie d’amitié avec un chanteur de country, qui lui enseigne la guitare. A sa sortie, il est repéré pour son talent et connaît le succès, lâchant ses anciens amis.
So rock’n’roll….

Bon visionnage…
Vous saurez tout sur www.arte.tv

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une Réponse to “ARTE, Summer of the 60’s”

  1. Lilie 06/07/2010 à 22:43 #

    Salut Julia,
    It’s me, Aurélie alias Lilie, ta collègue Thomas-Sabotienne made in Lyon. J’ai fais un petit tour sur ton blog, qui est bien sympa au passage, et grâce à toi, j’ai découvert que jeudi 15 juillet, on a droit à Grease sur Arte et ça c’est bon !!! Jviendrais regarder ton ptit blog régulièrement et déposer quelques petits commentaires…
    Bisous à toi et à bientôt sûrement pendant une autre de nos réunions bijoutées…
    Bizzz
    Lilie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :