Archive | Exposition Flux RSS pour cette section

Exposition POINT avec Laure André et Hervé Bohnert.

1 mai

Si vous êtes du côté de Strasbourg ce vendredi 6 mai, je vous conseille vivement de passer par la galerie No Smoking, à 18h, pour le vernissage de  l’exposition PO!NT avec Laure André et Hervé Bohnert .


"L’exposition PO!NT s’attèle à dénicher le point de convergence entre les univers de Laure André et d’Hervé Bohnert, des univers énigmatiques dans lesquels se côtoient la mort et la vie, bibelots et articles à connotation religieuse. Tous deux travaillent des thèmes relevant de la beauté, de la jeunesse éternelle, de la mémoire et de la mort, toujours présente. Leurs œuvres sont très personnelles et d’une sensibilité forte.
Ils donnent à voir une autre image du corps, et interrogent le statut de l’objet. Celui ci est transformé, son essence même est détournée, renouvelée par le biais de l’imaginaire, de ces aventures étranges aux tonalités funèbres. Ce sont des œuvres dans lesquelles la vie flirte avec la mort et vis-versa."

Plus d’infos: www.galerie-nosmoking.fr
Laure André: www.ectropion.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le Centre Pompidou-Metz ouvre ses portes: J-1.

11 mai

Annoncé en janvier 2003, le Centre Pompidou-Metz ouvre ses portes au public, demain, mercredi 12 mai 2010. Bien entendu, il accueille, dès ce soir, Président de la République et politiques pour son inauguration… mais nous n’y serons pas conviés.

Le Centre Pompidou-Metz, dédié à l’art moderne et contemporain, est, bien entendu, une antenne du Centre Pompidou-Paris, qui a pour but de rendre cet art plus accessible, en cherchant un nouveau public. Il s’agit d’une première décentralisation d’une institution culturelle nationale. S’en suivront d’autres, avec notamment le projet Louvre-Lens pour 2012.

Pour célébrer son ouverture, le Centre Pompidou-Metz invite le public, à découvrir son architecture et l’exposition inaugurale "Chefs-d’oeuvre ?",  avec 5 jours de gratuité, du 12 au 16 juin. Des festivités au programme, et la participation à la Nuit des Musées, ce samedi 15, ouverture non-stop du samedi au dimanche (wow!)!

L’exposition "Chefs-d’oeuvre ?" parcourt le XXème siècle au travers de toutes disciplines artistiques confondues, présentant 780 oeuvres, explorant cette notion de "chef-d’oeuvre". Laurent Le Bon, directeur du Centre explique à 20 minutes: "Cette exposition est une réflexion sur le regard du visiteur, qui fait et défait les chefs-d’œuvre." Au programme,

L’architecture du Centre Pompidou-Metz est impressionnante:10600 m² imaginés par l’architecte japonais Shigeru Ban, et le français Jean de Gastines, dotés d’une charpente ondulante, qui confère un air fantastique à ce lieu. Lieu qui accueille trois galeries, une Grande Nef, pour accueillir les giga-oeuvres, un Studio pour le spectacle vivant, un Auditorium à conférences et projections, et bien entendu, un café, un restaurant et une librairie: espace culturel et lieu de vie.

Je suis vraiment impatiente de découvrir ce lieu. Voilà qui me changera du Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg. Jeudi peut-être…

En attendant, voici un lien utile, pour toutes les infos sur le Centre: www.centrepompidou-metz.fr.

C’est demain que le Centre Pompidou-Metz ouvre ses portes au public. Bien entendu, ce soir le musée accueille les politiques pour une soirée d’inauguration.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ateliers ouverts 2010

7 mai

Les week-ends du 8, 9 et du 15,16, se déroule en Alsace, la 11ème édition des Ateliers Ouverts.

Cette année ce sont 150 ateliers qui ouvrent leurs portes. L’occasion de découvrir le travail de 370 artistes, qui ont accepté de s’exposer. Tous médiums confondus. Quels ateliers visités? Le choix est difficile. Pour moi, ce sera à  Strasbourg. Il y a les incontournables, comme le Bastion 14 (ateliers de le ville de Strasbourg), Zone d’Art (où l’on découvre le travail de quelques professeurs de la fac d’arts visuel, entre autres) et les anciens entrepôts du port du Rhin. Puis les ateliers plus intimistes, où l’artiste vous invite chez lui.

Il y a quelques artistes sur ma liste, à ne pas louper:

Philippe Charvolin (quel personnage!), et Jean-Louis Hess à Zone d’Art, le premier peint, le second photographie. La plasticienne Dominique Kippelen, et le bricoleur  Depoutot Daniel dans leurs ateliers voisins, port du Rhin. Emmanuelle Potier, Atelier 26, au Neudorf. Dan23, artiste urbain au Passage, puis j’irai prendre des nouvelles d’Amandine Giraudo au Bastion 14.

J’espère avoir le temps de tous les voir… Il me faut mettre la main sur le programme papier… L’Office du Tourisme sera peut-être ouvert demain…

Sur le site internet des Ateliers Ouverts, tous les ateliers, tous les artistes, et des parcours choisis: www.ateliersouverts.net.

Les sites internet des artistes que j’ai sélectionné:

Dan23: www.dan23.com

Daniel Depoutot: www.danieldepoutot.com

Dominique Kippelen: www.domkipling.free.fr

Emmanuelle Potier: www.e-potier.fr

Et vous, quels artistes, avez-vous l’intention d’aller découvrir?

Rendez-vous sur Hellocoton !

6ème édition de la Nuit des Musées.

1 mai

A noter dans vos agendas: le samedi 15 mai aura lieu la sixième édition de la Nuit européenne des Musées. Au programme, les musées vous ouvrent gratuitement leurs portes jusqu’à 2 heure du matin, pour certains, et vous proposent des tas d’événements.

Le programme par ville, par région, par thème est disponible sur le site www.nuitdesmusees.culture.fr

Le blog de la Nuit des Musées: www.blog.nuitdesmusees.culture.fr

A Strasbourg, ce sont pas moins de 46 événements qui sont proposés, de l’Aubette 1928, au Planétarium, en passant par les grands musées de la ville, et les collections cachées dans les recoins des universités.

Notre (long) programme (à moi et mon chéri, et ceux qui veulent se joindre à nous):

- le Musées d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg: pour ses multiples ateliers.

- le Musée Alsacien: que je n’ai pas visité depuis que je vis à Strasbourg, oups! L’occasion parfaite!

- l’Aubette 1928: bâtiment classé et lieu mythique de la création artistique du 20ème siècle, appelé jadis la "Chapelle Sixtine de l’Art Moderne (et non, l’Aubette n’est pas qu’un centre commercial!)

- le Musée de l’Oeuvre de Notre-Dame: mise en ambiance sonore par l’Ecole des Arts décoratifs de la ville. Je suis curieuse de voir ça…

- le Jardin Botanique de l’Université de Strasbourg: pour visiter la serre tropicale et se promener dans la collection de 2200 arbres et arbustes de ses 3,5ha.

- le Planétarium: exposition d’instruments astronomiques, diffusion d’un documentaire sur la splendide horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg.

- Observatoire astronomique: pour visiter la grande coupole.

- last but not least, mon musée préféré à Strasbourg: le Musée Tomi Ungerer, Centre international de l’Illustration, qui présente actuellement "Les années canadiennes" de l’illustrateur alsacien. En bonus, concert de jazz dans le jardin du musée.

De quoi en prendre plein les yeux, les oreilles, et avoir un peu mal aux pieds… Et vous, ça vous tente la Nuit des Musées?

Rendez-vous sur Hellocoton !

C’est la Vie! Vanités de Caravage à Damien Hirst.

14 fév

For the Love of God, Damien Hirst, 2007.

"Memento mori", souviens-toi que tu mourras….

Le musée Maillol, fondation Dina Vierny, à Paris accueille la première exposition de sa nouvelle directrice artistique, Patrizia Nitti, C’est la Vie! Vanités de Caravage à Damien Hirst, jusqu’au 28 juin 2010.

Au programme, près de 160 oeuvres, tous médiums confondus, explorants le thème de la vanité, évocation du passage du temps, de la brieveté de la vie et de la futilité des biens terrestres.

Exposition en compte à rebours, qui présente la tête de mort omniprésente du XXIème siécle (vêtements, bijoux, publicité…), digne héritière d’une tradition de vanités remontant jusqu’aux fresques de Pompéi, aux travers d’artistes comme Damien Hirst, Basquiat, Boltanski, Cézanne, Caravage.

For The Love of God, oeuvre à polémique de Damien Hirst, n’est ici représentée que par une photographie. En effet, l’oeuvre, crâne humain recouvert de platine  et incrusté de 8601 diamants, qui n’a pas trouvé acheteur, s’est vu démantelée par son créateur. A sa place on découvre The Fear of Death, crâne constellé de mouches agglomérées! Quoi de mieux que ces insectes pour symboliser  la fragilité de la vie et la putréfaction…

Plus d’infos, vidéos, dossier de presse:

www.museemaillol.com

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.